Taghazout Bay fait peau neuve

C’est la dernière nouvelle en date pour une station emblématique de la côte Atlantique. Taghazout Bay a obtenu des autorités locales l’autorisation de lotir dans le cadre de la revue de son Plan Masse. Celui-ci privilégie des espaces plus ouverts, en particulier en front de mer, et plus en phase avec les dernières tendances du tourisme mondial.

Le programme de révision de Taghazout Bay est vaste. Il comprend notamment la réintégration d’un deuxième golf qui s’étendra jusqu’à l’océan. Toujours dans une optique d’ouverture et de dé-densification du front de mer, une esplanade sera également créée. Elle sera entièrement intégrée à la zone marchande de la médina. Pour faciliter les déplacements, la station ambitionne aussi d’élargir partiellement sa voirie afin d’assurer un meilleur confort aux usagers. Les composantes de loisirs prévues, en plus du golf et du Beach Club, sont l’académie de tennis et le centre d’argan qui réunit plusieurs commodités dont un restaurant, un musée et un atelier de production dédiés aux coopératives locales. 

En ligne avec son positionnement orienté sport et développement durable, la  nouvelle stratégie de développement intervient alors que Taghazout Bay est parvenue à sauver sa saison estivale. Malgré la crise liée à la COVID-19, les hôtels de la station ont connu au mois d’août un taux de remplissage proche du taux réalisé l’année dernière. Une performance portée particulièrement par l’arrivée massive des clients de la région, mais aussi des familles en provenance de Rabat et de Casablanca.

À noter par ailleurs qu’après l’ouverture du White Beach Resort en juillet 2020, Taghazout Bay porte à quatre le nombre d’établissements de la station, qui comprenait déjà le Hyatt Place, le Sol House et le RIU Tikida Palace.

Pour de nombreux observateurs, Taghazout Bay mise sur le pari de la différence dans un paysage touristique plutôt morose. L’offre de la station table sur la préservation des ressources naturelles et la valorisation du patrimoine local.Elle répond ainsi aux nouvelles attentes en matière de distanciation et d’authenticité en matière d’expérience touristique, à l’heure où le Maroc vit encore une reprise des vols et une ouverture des frontières en demi-teinte. 

Alors que les touristes sont de plus en plus nombreux à plébisciter les stations engagées dans la protection de l’environnement, Taghazout Bay compte aussi sur sa démarche engagée en matière de développement durable, conforme aux exigences des labels HQE et Green Globe.Le concept innovant du Sol House, qui repose sur des bungalows indépendants en bois situés au bord de l’Atlantique et un état d’esprit bohême-chic, est ainsi particulièrement apprécié de la clientèle.

Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page