Suppression des programmes Ramed et Tayssir: Lekjaa met les choses au clair

Le ministre délégué auprès du ministre de l’Économie et des Finances chargé du Budget, Faouzi Lakjaa, a affirmé, ce jeudi à Rabat, que le chantier de généralisation de la protection sociale se veut une « véritable révolution sociale » qui est de nature à propulser le Maroc au rang des pays émergents.

Le projet de généralisation de la protection sociale permettra à tous les Marocains de bénéficier, pour les mêmes contributions et dans les mêmes conditions, d’allocations familiales, y compris les personnes qui bénéficiaient de programmes sociaux antérieurs, a soutenu Lakjaa en réponse aux questions d’un journaliste sur les programmes « RAMED » et « Tayssir », à l’issue de la réunion hebdomadaire du Conseil de gouvernement, tenue sous la présidence du chef du gouvernement, Aziz Akhannouch.

Il a souligné que ces chantiers sont intervenus pour corriger les dysfonctionnements relevés dans les précédents programmes sociaux, qui se caractérisaient par « la dispersion, l’inefficacité et l’incapacité à répondre aux besoins fondamentaux des Marocains », notant que la pandémie a montré que les deux tiers des citoyens marocains sont encore dans un état de précarité.

Concernant l’assurance maladie obligatoire, Lakjaa a indiqué que 22 décrets ont été présentés à ce jour dans l’objectif de couvrir toutes les catégories sociales, à l’exception des bénéficiaires du RAMED, faisant part de deux millions d’inscrits, en plus des ayants droit (plus de 8 millions), soit plus de 70% de la catégorie sociale ciblée.

LC


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco



Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page