Sordide affaire de viol collectif de jeunes mineures à Safi

©DR

La police judiciaire de Safi a été mise en alerte, le week-end dernier, après avoir reçu des informations sur la disparition de trois jeunes filles mineures, âgées entre 13 et 15 ans, originaires de Rabat et de Marrakech.

D’après les informations du père de l’une des mineures, la jeune fille de Rabat a été retrouvée dans une propriété abandonnée au sud de la ville de Safi. Elle entretenait des relations, à travers le réseau social Facebook, avec des individus qui lui ont demandé de venir les rejoindre.

A son arrivée, la jeune fille a été kidnappée, violée, battue, durant trois jours. Elle a subi des actes sexuels barbares de la part de ses quatre agresseurs. C’est grâce à un message qu’elle a envoyé à son père que les autorités ont pu la localiser. Actuellement, elle est toujours en état de choc et n’a pas pu s’exprimer ni décrire les scènes de son calvaire aux enquêteurs.

Après l’avoir localisée, les policiers ont pu aussi résoudre le mystère de la disparition de deux jeunes filles mineures, âgées de 15 ans et originaires de Marrakech. Elles étaient enfermées dans une maison abandonnée, dans la région de Chemaia. Les deux victimes ont aussi subi les sévices sexuels de leurs agresseurs.

Trois des malfaiteurs ont été arrêtés. Après avoir été interpelés et interrogés, ils ont été incarcérés par le procureur du roi pour  kidnapping et viols de mineures.

Articles similaires

Suggestions d’articles

DGSN : un automobiliste percute intentionnellement des jeunes

Le service provincial de la police judiciaire de Safi a ouvert, ce samedi, une enquête préliminaire au sujet d’un usager de la route qui a percuté intentionnellement des mineurs à cause d’un conflit accidentel, causant la mort de l’un deux et blessant légèrement quatre autres.