Sidi Kacem: insolite histoire de zoophilie et d’ados ayant contracté la rage

Quinze jeunes âgés de 7 à 15 ans ont reçu des soins, pendant une semaine, au centre hospitalier Mechraa Belksiri, consistant en l’inoculation du vaccin rabique.

La rage dont ont été atteints ces quinze jeunes n’a pas été causé par des morsures de l’ânesse mais par les actes de zoophilie que l’animal subissait. Ces ados frustrés sexuellement tournaient allègrement un long métrage porno-zoophile.

Mal leur en pris, puisque l’objet de leur désir animal avait la rage! Et comme vengeance contre les assauts répétés de ses violeurs, l’ânesse leur a transmis sa maladie. Ce qui a mis dans l’émoi, la détresse et la terreur les familles de ces quinze jeunes, rapporte le quotidien Al Akhbar. Les autorités locales, elles, ont été mises en alerte et ont fait des recherches afin de retrouver tout individu ayant “approché” et “admiré” de près  l’animal. L’histoire est devenue sujet de moquerie et de dérision parmi la population. Elle est aussi devenue sujet de crainte et de honte pour des parents qui, dans le plus grand secret, se sont empressés de faire vacciner leurs enfants au cas où ceux-ci auraient eu, eux aussi,  “un faible” pour l’animal enragé.

Quand à ce dernier, il n’aura plus à supporter d’autres actes  zoophiles de quiconque. Le propriétaire de l’ânesse l’a abattue et enterrée!

Larbi Alaoui

Articles similaires

Suggestions d’articles

Le numéro d’urgence “19” fait intervenir la DGSN

Dans un communiqué, la DGSN indique qu'une patrouille de police était intervenue en réponse à un appel au secours reçu via le numéro d'urgence "19" au sujet d'un suspect.