Le Sida rampe doucement…mais sûrement au Maroc

Beaucoup d’efforts ont été consentis par le Maroc pour lutter contre le Sida. Mais, cette maladie se propage progressivement et il y a lieu de tirer la sonnette d’alarme.

La carte de propagation des maladies sexuellement transmissibles vient de s’élargir à la région de Rabat-Kénitra. Celle-ci vient de s’ajouter à quatre autres régions où le Sida est omniprésent.

Ce sont les Régions d’Agadir, de Marrakech, de Casablanca et de Tanger, qui totalisent jusqu’à 50% des infections enregistrées à l’échelle nationale.

La région de Kénitra vient d’enregistrer, ces derniers jours, deux cas de contamination au Sida détectés sur des immigrés sub-sahariens. D’ailleurs les vagues successives d’immigrations des pays sub-sahariens, ont apporté leur lot de contamination, puisque beaucoup de pays de cette zone connaissent un taux très fort d’infections.

Cependant, au Maroc, les autorités sanitaires assurent que le taux moyen de contamination au Sida est limité à 0.14%. Mais, certains experts affirment que dans certaines villes marocaines, ce taux atteint 5%.

Les chiffres avancés par la direction de l’épidémiologie parlent de 400 mille cas de maladies sexuellement transmissibles enregistrées annuellement au Maroc, dont 70 mille pour les seules femmes.

Mais ce sont 24.000 séropositifs qui sont officiellement déclarés jusqu’à ce jour, dont 1200 cas recensés en 2015, et ce malgré les efforts entrepris et qui ont réduit de 42% le taux de contamination.

Il est à noter que le Maroc a consacré un budget de plus de 22 millions de dollars pour lutter contre ce fléau selon une stratégie allant jusqu’à 2020 et qui est axée sur la prévention, le traitement, et le soutien aux personnes porteuses du VIH.

T.J

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco


Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page