Settat: nouveau rebondissement dans l’affaire « des notes en contrepartie de relations sexuelles »

L’affaire de mœurs qu’a vécue la faculté des sciences et techniques de Settat connaît de nouveaux rebondissements concernant les professeurs universitaires impliqués dans ce chantage « des notes en contrepartie de relations sexuelles ».

C’est ainsi que le ministère de l’Enseignement supérieur et de le Recherche scientifique a pris la décision, dès ce mardi 14 décembre, de geler les rémunérations des enseignants mis en cause dans ce scabreux dossier  de chantage licencieux, a appris Le Site info de source concordante:

Cette décision ministérielle coïncide et complète les éléments du procès des présumés mis en cause et ce, après la première audience qui a eu lieu pendant la semaine écoulée, Pour rappel, la fuite de conversations libertines, via  WhatsApp, entre des professeurs et des étudiantes a mis le feu aux poudre à Settat et a suscité l’indignation des réseaux sociaux, dont les internaute ont demandé à ce que les enseignants incriminés répondent de leurs actes devant la justice.

A.A.


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco


Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page