Service public: 48% des Marocains ont déjà payé un bakchich

Une étude de Transparency International, menée dans neuf pays, pointe du doigt la corruption toujours croissante.

Le Maroc est classé quatrième pays le plus corrompu de la région MENA (Middle East and North Africa, Moyen-Orient et Afrique du Nord).

Le rapport de l’ONG allemande anticorruption a été publié, mardi 3 mai. Il démontre que durant l’année 2015 plus de 48% des Marocains ont payé un bakchich pour bénéficier de services publics, surtout dans le secteur de la justice et de la santé.

En effet, à leur entrée dans les hôpitaux publics, 38% des citoyens ont été obligés de payer une somme d’argent, en guise de corruption, afin d’améliorer la qualité et la rapidité du service.

D’autres services aussi banals que demander une carte nationale d’identité, une carte d’électeur ou un permis de conduire, nécessitent un bakchich.

L’ONG a sondé des Marocains : 26% ont jugé que la corruption a augmenté au sein du pays durant l’année 2015 par rapport aux années précédentes, alors que 42% déclarent que la situation n’a pas changé.

Suite à ces révélations, le Maroc a lancé aujourd’hui un programme de lutte contre la corruption qui s’étendra sur une durée de dix ans avec un budget de 1,8 milliards de dirhams, soit une moyenne annuelle de 180 millions de dirhams.


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco


Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page