Service militaire au Maroc: une fausse rumeur emballe la Toile

Le retour du service militaire obligatoire au Maroc continue de faire parler. Depuis quelques jours, la rumeur selon laquelle les jeunes femmes qui seront appelées à accomplir ce devoir patriotique, seront soumises à un test de virginité, s’est répandue comme une traînée de poudre.

L' »information », qui a fait le tour des réseaux sociaux, a même été relayée par des sites espagnols. Pis encore, d’aucuns ont affirmé que ces tests seront portés à la connaissance des familles des jeunes femmes pour « éviter toute accusation d’agression sexuelle pendant la période du service militaire ».

Dans les faits, le projet de loi relatif au service militaire, adopté le 20 août dernier en Conseil des ministres, ne comporte aucune disposition dans ce sens. En effet, le texte fixe uniquement les conditions générales d’assujettissement au service militaire: âge, les cas de dispenses et d’exemptions, les droits et devoirs des appelés… Ceci en attendant l’adoption du projet de loi par le Parlement et le vote de la loi organique y afférent. Celle-ci devrait d’ailleurs détailler et éclaircir plusieurs points et mettre fin à toute confusion.

Rappelons que la durée du service militaire est fixée à 12 mois, pour les citoyennes et les citoyens âgés de 19 à 25 ans.

Sont dispensées les personnes présentant une inaptitude physique ou de santé certifiée par un rapport médical émis par les services des formations hospitalières publiques compétentes, le soutien de famille ou la poursuite d’études.

Aussi, sont exclues du service militaire, tant qu’elles ne sont pas réhabilitées, les personnes condamnées à une peine criminelle ou à une peine d’emprisonnement ferme supérieure à six mois.

Toutefois, les personnes ayant plus de 25 ans, qui ont bénéficié de dispense ou d’exemption, peuvent être appelées pour effectuer leur service militaire jusqu’à l’âge de 40 ans, en cas de cessation du motif de dispense ou d’exemption.

Par ailleurs, les appelés bénéficient, au même titre que les militaires, des soins dans les hôpitaux militaires, de la couverture médicale, de l’assurance décès et d’invalidité et de l’assistance médicosociale. Au même titre que les militaires d’active, les dommages subis par les appelés, lors de leurs services militaires, sont couverts par une assurance décès et d’invalidité.

Les assujettis au service militaire qui, convoqués par l’autorité compétente en vue de les recenser ou de les présélectionner, s’abstiennent de se présenter devant cette autorité, sans motif valable, sont passibles d’un emprisonnement d’un (01) à trois (03) mois et d’une amende de 2.000 à 5.000 dirhams.

R.T.




Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page