Service militaire au Maroc: quel rôle a joué le CNDH?

Le Conseil national des droits de l’Homme (CNDH) a démenti catégoriquement avoir reçu le projet de loi sur le service militaire en vue de l’examiner ou émettre son avis sur ses dispositions.

Contrairement aux informations relayées par certains sites électroniques, selon lesquelles le Conseil aurait reçu le projet de loi sur le service militaire en vue de donner un avis sur le texte lors de son adoption au Parlement, le CNDH affirme “n’avoir reçu aucun projet de loi relatif au service militaire en vue de l’examiner ou donner son avis sur son contenu”.

Conformément à l’article 25 de la loi 76-15 portant réorganisation du conseil, ce dernier donne son avis de sa propre initiative ou à la demande du gouvernement ou l’une des deux chambres du parlement concernant des projets et des propositions de loi se rapportant aux droits de l’homme, notamment en ce qui concerne leur conformité avec les conventions internationales sur les droits de l’homme approuvées par le Royaume ou auxquelles il a adhéré. Dont acte.

Articles similaires

Suggestions d’articles

Avortement: El Othmani dit non à Bouayach

Dans son mémorandum sur la réforme du Code pénal, qui sera présenté à l'Exécutif et au Parlement, le Conseil national des droits de l’Homme (CNDH) a proposé plusieurs recommandations d'amendement, notamment sur l'avortement.