Sécurité routière: l’hécatombe ralentit mais ne freine pas

Le nombre des accidents mortels a baissé de 1,83% au cours de l’année 2019, selon les statistiques provisoires présentées vendredi à Rabat par le ministre de l’Équipement, du transport, de la logistique et de l’eau, Abdelkader Amara.

Une bonne nouvelle? Relativement, dira-t-on, car il n’en demeure pas moins que sur près de 3.010 accidents mortels recensés l’an dernier, 3.384 personnes y sont décédées. Cela représente un repli de 2,9%. Selon les mêmes données, 8.417 blessés graves ont été enregistrés pendant la même période, en baisse de 3,53% sur un an.

Les accidents de la route demeurent cependant en constante évolution avec un total de 102.737 accidents au titre de l’année 2019, soit une augmentation de 6,9%, a fait savoir le ministre.

Amara a indiqué que ces chiffres ne reflètent aucunement les ambitions de l’Exécutif, en appelant dans ce sens à une forte mobilisation de tous les acteurs pour mettre fin à ce fléau et réaliser les objectifs de la stratégie nationale de la sécurité routière 2017-2026. Cette stratégique vise à réduire de 25% le nombre de morts dans les accidents de circulation à l’horizon 2021 et de 50% à l’horizon 2026.

Il n’a pas manqué d’insister sur l’importance de “l’aspect humain” dans la lutte contre les accidents, affirmant à cet égard qu’un grand nombre d’accidents de la route peuvent être évités avec davantage de vigilance de la part des conducteurs. Il a dans ce contexte appelé à sensibiliser, éduquer et informer les jeunes générations aux dangers de la route et à les initier aux bons réflexes dès leur plus jeune âge.

D’autre part, Amara a soutenu que globalement les accidents ne sont pas liés à la qualité des infrastructures, tout en mettant en avant les avancées significatives obtenues dans ce domaine avec les investissements colossaux réalisés ces dix dernières années.

Les travaux de cette réunion ont été axés sur la présentation le bilan des actions du CPSR en 2019 ainsi que du projet de plan d’action relatif à la sécurité routière au titre de l’année 2020.

Elle a constitué un rendez-vous pour mobiliser l’ensemble des intervenants en matière de sécurité routière afin d’assurer la continuité de l’action du ministère pour la lutte et la prévention des accidents de circulation, mais aussi pour valoriser les efforts déployés par l’ensemble des acteurs concernés.

La réunion a vu la présence des représentants notamment des ministères concernés, de la Gendarmerie royale, de la Direction générale de la sûreté nationale , de la Direction générale de la Protection civile et du Secrétariat général du gouvernement.

Avec MAP

Articles similaires

Suggestions d’articles

Maroc/météo: les villes où il va pleuvoir à partir de ce samedi

Houcine Youaabed a indiqué que des averses orageuses, de fortes rafales de vent et des tempêtes de sable sont prévues à partir de ce samedi.