Sécurité routière: le début d’une nouvelle ère au Maroc

Trente personnes ont été tuées et 1615 autres blessées, suite à 1115 accidents de la route dans les villes du royaume au cours de la semaine du 12 au 18 août, qui coïncidait avec la fête de l’Aïd al-Adha, selon un communiqué de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN).

Les raisons de ces accidents sont notamment le manque d’attention des conducteurs et des piétons, le non-respect des priorités, la vitesse excessive, le non-respect de la distance de sécurité, le changement de direction sans signal et le changement de direction non autorisé.

Dans ce contexte, le quotidien Al Massae, dans sa livraison de ce jeudi 22 aout, a indiqué que le domaine de la gestion de la sécurité routière est en pleine transition après la création de l’Agence nationale pour la sécurité routière, qui remplace le Comité national de prévention des accidents de la circulation.

Le quotidien précise que les attributions du CNPAC (Comité national de prévention des accidents de la circulation) ont été confiées à l’Agence nationale pour la sécurité routière (ANSR). Permis de conduire, infractions, contrôle technique…tout cela dépendra désormais du CNPAC.

K.B.

Articles similaires

Suggestions d’articles

Casablanca: les habitants de l’ancienne médina en colère (VIDEO)

Les habitants de l’ancienne médina de Casablanca, ceux du quartier Lafrina en particulier, sont en colère. Et pour cause, la mosquée Madani a été fermée après l’effondrement d’une partie du toit des toilettes.