Sécurité alimentaire: le Maroc dans les normes

A l’approche du mois sacré de Ramadan, le Maroc jouit d’une sécurité alimentaire dans les normes, comparativement à d’autres pays, a affirmé, Ouadie Madih, président de la Fédération nationale des Associations du Consommateur (FNAC).

« Comparativement à d’autres pays, le Maroc bénéficie d’une sécurité alimentaire dans les normes, les consommateurs n’apportant aucune réclamation sur la rareté des produits », a indiqué, Madih, dans une déclaration à la MAP.

Durant cette conjoncture, le président de la FNAC a appelé à fournir davantage d’efforts en matière de contrôle sur le marché national, pour lutter contre les pratiques nuisibles de certains professionnels en matière de spéculation.

Il a souligné, dans ce sens, l’importance de combattre la clandestinité et la vente illégale de certains produits et de veiller à une meilleure organisation des marchés durant le mois sacré.

Madih a également appelé à l’inclusion des instances de protection du consommateur au niveau du suivi de la situation du marché, eu égard à l’importance de leur action sur le terrain et leur proximité avec les consommateurs.

« Il s’agit d’un outil qui peut effectivement être un tremplin et aussi un vecteur de transmission de requêtes et de réclamations des consommateurs », a-t-il fait remarquer, rappelant que la FNAC dispose d’un total de 21 guichets consommateurs à travers le Maroc qui devraient être mis à profit.

« Pour faciliter aussi la dénonciation de certains professionnels qui ne respectent pas la loi, la FNAC a mis à la disposition des consommateurs un numéro dédié ’05-22-24-47-48’. Ce numéro va devoir relier le consommateur à tous les guichets consommateur de la Fédération », a ajouté Madih.

Le président de la FNAC a appelé, dans ce cadre, à davantage de collaboration entre les autorités compétentes et les instances de protection de consommateurs pour réfléchir aux meilleures solutions en la matière.

Le ministère de l’Intérieur a souligné, récemment, que le stock et les quantités des denrées alimentaires et autres produits de base sont suffisants pour répondre à la demande pendant le mois sacré et les mois suivants.

L’ensemble des opérateurs concernés, producteurs, importateurs, distributeurs et commerçants, ont œuvré de manière proactive, avec le soutien, l’accompagnement et le suivi des autorités publiques, à programmer et à gérer les opérations nécessaires de production, d’importation, de stockage et de distribution.

Pour le mois de Ramadan, le gouvernement prévoit une grande mobilisation qui sera marquée par un suivi très rapproché de la situation d’approvisionnement des marchés en produits alimentaires ainsi que des contrôles accrus au niveau de la commercialisation et le contrôle de leur qualité et de pister et sanctionner tout comportement illicite ou opportuniste.

Le suivi quotidien du marché depuis un mois montre que le marché sera en général approvisionné d’une manière satisfaisante, indique un communiqué récent du département du Chef du gouvernement.

Et de souligner que la vigilance reste maintenue pour certains produits, qui feront l’objet de contrôles, en termes de prix, par les autorités compétentes, en raison notamment de la persistance du déficit pluviométrique jusqu’à fin février, mais aussi en raison de la perturbation du marché international.

S.L. (avec MAP)




Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page