Sebta: la police espagnole accusée de harcèlement sexuel à la frontière

L’association de défense des droits de l’homme d’Andalousie a publié un rapport dans lequel elle accuse des membres de la police espagnole officiant au poste frontalier de Sebta de harceler sexuellement les porteuses des produits de contrebande.

Ce rapport a provoqué un tollé dans les rangs de la police espagnole (Guardia civil) qui a menacé de recourir à la justice pour laver son honneur.

Cependant, l’association dit disposer de dizaines de témoignages enregistrées et qui dénoncent le harcèlement sexuel dont sont victimes des porteuses sur le territoire du préside.

A noter que des milliers de femmes porteuses s’adonnent à cette activité consistant à faire passer des produits alimentaires vers le territoire marocain. Elles sont pour la plupart employées par des commerçants grossistes qui les font travailler ainsi pour des sommes dérisoires ne dépassant pas dans les meilleurs des cas 100 dh.

S.L.




Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page