Scènes de guérilla urbaine à Imzouren

©DR

Les manifestants du Hirak du Rif, surtout des jeunes et même des mineurs ont décidé de ne pas suivre les consignes de leurs leaders pour sauvegarder le caractère pacifique du mouvement.

Samedi soir, la petite ville d’Imzouren limitrophe d’Al Hoceima a connu de véritables batailles de rues entre des centaines de jeunes munis de toutes sortes de projectiles et les forces de l’ordre chargées de circonscrire tout débordement.

Le bilan des affrontements est lourd, puisque treize membres des forces d’ordre ont été grièvement blessés, dont un dans un état critique. En effet, admis à l’hôpital Mohammed V, les médecins ont pris en charge les patients et se sont préoccupés surtout du cas d’un policier qui, après exploration, a présenté une fracture de la boîte crânienne au niveau frontal. Cette grave blessure, même si elle n’a pas atteint les parties intérieures, a nécessité son transfert vers l’hôpital militaire e Rabat pour une intervention chirurgicale.

S.L.

 

Articles similaires

Suggestions d’articles

Algérie: deux morts dans des heurts entre police et protestataires

Deux personnes ont été tuées mercredi soir dans des heurts nocturnes entres des protestataires et des forces de l'ordre dans la région de Relizane, à 300 km à l'ouest d'Alger