Scandale à Sebta: un Espagnol violait des enfants marocains

Ce sinistre pervers espagnol, Juan de son prénom, âgé de 55 ans, marié et père de deux garçons, a violé au moins treize fillettes marocaines à Sebta, dont la dernière victime connue à 7 ans à peine.

C’est d’ailleurs l’affaire de celle-ci qui a permis à la police du préside occupé d’interpeller ce violeur d’enfants, samedi dernier, rapporte le quotidien Assabah de ce mercredi 14 mars.
C’est la famille de la fillette de 7 printemps qui a déposé plainte auprès des autorités de la ville après qu’une voisine avait mis la maman au courant de la scène horrible qu’elle avait vue. Celle du mis en cause en train d’abuser sexuellement de la fillette dans un dépôt, au sein même de l’établissement scolaire Lope de Vega, lieu de son travail comme employé.
L’affaire a fait grand bruit dans la ville marocaine occupée et l’opinion publique la suit avec grand intérêt, sachant que l’Espagnol se déplaçait dans plusieurs espaces pédagogiques, dans le cadre de son travail. Ce qui fait craindre que le nombre réel de ses petites et innocentes victimes dépasse sûrement les treize cas connus, dont les parents se sont portés partie civile.
D’après les premières investigations, le modus operandi criminel de ce pervers sexuel était toujours le même: attirer ses pauvres petites victimes en leur offrant des bonbons ou autres confiseries afin d’abuser d’elles dans un lieu qu’il savait discret et loin des regards.
Larbi Alaoui

Suggestions d’articles

Momo réagit à la polémique de Saad Lamjarred sur Hit Radio (VIDEO)

Momo, l'animateur star de Hit Radio, connu pour être un ami intime de Saad Lamjarred, a expliqué que ce n'est pas lui qui avait pris cette décision.