Sauvetage de migrants: le gouvernement fait le point

Aucun accord n’a été conclu entre Rabat et Madrid permettant aux bateaux espagnols de sauvetage de migrants d’accoster dans les ports marocains, a affirmé, jeudi à Rabat, le ministre chargé des Relations avec le Parlement et la Société civile, porte-parole du gouvernement, Mustapha El Khalfi.

“Il n’y a pas d’accord entre le Maroc et l’Espagne”, a précisé El Khalfi, qui réagissait aux informations selon lesquelles les deux pays auraient conclu un accord autorisant les bateaux des services de sauvetage espagnols de transférer, au port marocain le plus proche, les migrants clandestins secourus dans le Détroit ou en Méditerranée. “Ces informations sont fausses”, a-t-il dit lors du point de presse tenu à l’issue de la réunion hebdomadaire du Conseil de gouvernement.

La secrétaire d’Etat espagnole à la sécurité, Ana Maria Botella, a assuré, ce jeudi sur les ondes de la radio espagnole “Cadena Ser”, que la coordination maroco-espagnole en matière de sauvetage des migrants clandestins en mer implique que les migrants secourus par les autorités marocaines sont transférés au port marocain le plus proche, alors que ceux sauvés par un bateau espagnol sont pris en charge par les services compétents espagnols.

Les opérations de sauvetage des migrants effectuées par les Royaumes d’Espagne et du Maroc dans la zone du Détroit et en Méditerranée sont menées en collaboration et dans le respect des compétences de chaque pays, a tenu à souligner la responsable espagnole.

S.L. (avec MAP)

Suggestions d’articles

Des supportrices marocaines ont vécu une mauvaise aventure en Egypte (PHOTO)

Une vidéo, montrant une scène de harcèlement sexuel à l'encontre de quelques supportrices marocaines à la fin du match Maroc-Namibie, a fait le tour de la Toile.