Santé: Anas Doukkali est en colère contre un site électronique

Anas Doukkali est en colère contre un site électronique qui a diffusé des informations erronées selon lui.

Le ministère de la Santé a réfuté le contenu d’un rapport publié par un site électronique, selon lequel le système national de protection sanitaire arrive dernier dans un classement portant sur 89 pays, affirmant que les conclusions de ce document manquent de rigueur, de crédibilité et de méthodologie scientifiques.

Le rapport en question ne se conforme guère aux standards édictés par les organisations internationales, ni à ceux adoptés dans l’élaboration de ce genre de travaux, a expliqué le département dans un communiqué en réaction à ce qui a été publié à ce sujet.

Selon la même source, le site électronique qui a réalisé le classement a failli au devoir de crédibilité et de professionnalisme en matière de préparation de ce genre de rapports. C’est le site de la chaine Al Jazeera qui a sorti ce classement qui a ensuite été repris par quelques sites locaux.

Les données sur la base desquelles a été réalisé le classement des États concernés, y compris le Maroc, ne sont pas défendables du point de vue scientifique, ni sous l’angle de l’objectivité, surtout lorsqu’il s’agit d’établir une évaluation de la qualité de protection sanitaire à l’échelle nationale. En effet, les données fournies ont été collectées sur la base d’un échantillon étriqué ne dépassant pas 100 personnes parmi les visiteurs du site électronique, a précisé le communiqué.

Le ministère de la Santé a en outre relevé que la méthodologie suivie dans un tel classement n’est pas du tout rigoureuse et ne respecte guère les normes internationales, notamment celles de l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Il s’agit d’une méthodologie basée sur des données erronées et peu représentatives sur le plan statistique, a-t-il ajouté.

Dans le même contexte, il a invité les médias à faire preuve de vigilance à l’égard des données et rapports trompeurs qui sont publiés dans le site électronique en question, d’autant plus qu’il ne dépend d’aucune institution internationale reconnue en la matière.

Il s’est d’autre part félicité des progrès significatifs obtenus dans le domaine de la protection sanitaire en dépit d’un certain nombre de contraintes, citant particulièrement la baisse de 35 % de la mortalité maternelle et de 28% de la mortalité infantile durant la période 2011-2018.

S.L. (avec MAP)

Articles similaires

Suggestions d’articles

Elim. CHAN 2020: l’Algérie et le Maroc se quittent bons amis (VIDEO)

L'équipe nationale des joueurs locaux a fait match nul (0-0) contre son homologue algérienne lors du match joué, ce samedi soirstade Mustapha Tchaker de Blida...