Salé : les détails d’une opération réussie pour la brigade anti-gang

Les éléments de la brigade mobile de la police de secours, soutenus par la brigade anti-gang de la sûreté provinciale de Salé, ont été contraints lundi d’utiliser leurs armes de service lors d’une intervention sécuritaire pour interpeller un homme de 30 ans, aux antécédents judiciaires, qui était dans un état anormal lorsqu’il a exposé ses parents et des éléments de la police à des menaces sérieuses à l’aide de l’arme blanche.

La salle de commandement et de coordination de la ville de Salé avait reçu une avis au sujet de la séquestration par le suspect de ses parents en les menaçant à l’aide de l’arme blanche dans leur domicile sis au quartier « Sidi Moussa », ce qui a nécessité l’intervention de patrouilles de police, a indiqué la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN), faisant savoir que le prévenu a opposé une résistance farouche et s’en est pris aux policiers à coups de jets de pierres et de bouteilles en verre.

Les policiers ont ainsi été contraints d’utiliser leurs armes de service pour sommation, avant de toucher le mis en cause au niveau de son épaule et de ses membres inférieurs, ajoute la DGSN dans un communiqué.

Cet usage forcé de l’arme de service a permis de maitriser le suspect, qui se trouvait dans un état de forte impulsion et dans un état psychologique anormal, de neutraliser le danger et de saisir l’arme blanche utilisée dans l’agression, précise la même source.

Le suspect a été placé sous surveillance médicale à l’hôpital où il a été transféré pour recevoir les soins nécessaires, dans l’attente d’être soumis à une enquête préliminaire sous la supervision du parquet compétent afin de déterminer les tenants et aboutissants des actes criminels qui lui sont reprochés, conclut le communiqué.


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco



Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page