Salé: le proprio d’une agence de location de voitures victime d’un scénario diabolique (VIDEO)

Le propriétaire d’une agence de location de voitures a relaté le vol mystérieux de sa voiture, à Salé, pour la retrouver… en vente aux enchères publiques aux environs de Casablanca. Ceci, sans qu’aucun ordre judiciaire de saisie n’ait été prononcé à ce sujet, selon ses dires.

Et dans une déclaration à Le Site info, ce monsieur a expliqué que « les autorités sécuritaires de Salé avaient présenté au procureur du Roi, près le tribunal de première instance, deux individus s’étant présentés à lui, l’un en tant que huissier de justice, et l’autre en tant que représentant d’une agence bancaire à laquelle il a contracté des prêts pendant la pandémie du coronavirus ».

Cependant, a précisé notre interlocuteur, après audition des deux personnes précitées par la police judiciaire, il s’est avéré que l’un a des antécédents judiciaires pour vol, tandis que son acolyte est un ex-agent de police!. Et de poursuivre que le vol de sa voiture a été perpétré au moment où les deux lascars ont été placés en garde à vue, alors que deux autres personnes ont transporté le véhicule à bord d’un camion, à destination de Casablanca. Et ce, sans aucune ordonnance judiciaire, s’étant contentés de signer un PV, dressé sur les lieux, a-t-il souligné.

La voiture volée a été transférée à un dépôt aux environs de Casablanca où son propriétaire a pu la localiser grâce au GPS, pour la retrouver en vente aux enchères publiques, avec d’autres voitures. Aussi a-t-il contacté les services sécuritaires pour dresser un PV sur cette affaire et déposé une plainte auprès du procureur du Roi.

De même que le propriétaire s’est dit étonné que sa voiture ait pu être transportée, à bord d’un camion, de Salé à Casablanca, sans nulle ordonnance judiciaire, ni documents justificatifs, ni contrôle des autorités compétentes.

Le dossier de l’affaire est entre les mains de la justice, dans l’attente de la décision qui va s’en suivre, a ajouté notre interlocuteur. Tout en précisant n’avoir reçu, de nulle partie, par l’intermédiaire d’un huissier de justice, aucun avis d’un verdict permettant la saisie de son véhicule, objet d’un vol, alors qu’il était en location par l’un des clients de son agence.

L.A.




Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page