Sahara marocain: le polisario perd encore la tête

La société française, Chancerelle, la plus ancienne conserverie de sardines au monde encore en activité, installée au Maroc à Agadir depuis la fin des années quarante, et qui vient tout juste d’investir 4 millions d’euros dans une unité industrielle à Laâyoune s’est dite “profondément choquée” par la plainte déposée à son encontre par le polisario cette semaine au Tribunal de grande instance de Paris.

En effet, selon l’AFP, les séparatistes n’y sont pas allés de main morte en accusant la conserverie, de “colonisation par transfert de population” et “tromperie” voire, selon leur avocat, de “crime de guerre”, qui prétexte en cela, que la filiale Chancerelle à Laâyoune, crée des emplois pour des Marocains “en zone occupée”, rajoutant, sans notion géographique aucune, que “92% de la pêche marocaine se fait dans les eaux saharaouies qui sont pillées”. Rien que ça!

Pour l’entreprise basée dans le Finistère en France, qui considère que cette affaire n’est qu’un “prétexte dans une affaire géopolitique en dehors de ses compétences”, pour lui nuire, elle dit, étudier avec ses conseils la réponse à apporter à cette plainte, pour le moins et à nos yeux, plutôt des plus burlesques, au regard de l’accord de pêche UE-Maroc permettant aux navires de l’UE l’accès à ses zones de pêche dont évidemment ses eaux du sud, bel et bien marocaines.

M.J.K

Articles similaires

Suggestions d’articles

Conférence à Agadir sur le nouveau modèle de développement

Le "Nouveau modèle de développement: Quelle place pour la région Souss-Massa" est le thème d'une conférence, qui se tient le 11 octobre à Agadir, à l’initiative du Centre des jeunes dirigeants d’entreprises (CJD).