Sahara: ce que l’on sait sur le rapport de Kohler

Horst Köhler

Le briefing des membres du Conseil de sécurité par l’Envoyé personnel du Secrétaire général de l’ONU pour le Sahara, Horst Kohler, a apporté des éclaircissements importants sur la question du Sahara marocain, qui ont réfuté nombre d’allégations des ennemis de l’intégrité territoriale du Royaume, a indiqué le ministre délégué chargé des Relations avec le Parlement et la Société civile, porte-parole du gouvernement, Mustapha El Khalfi.

La déclaration de la présidence du Conseil de sécurité, rendu publique à l’issue de ce briefing, a réaffirmé la position de l’ONU au sujet de la situation à Guergarat et la nécessité du maintien du statut quo, a précisé El Khalfi lors d’un point de presse à l’issue du Conseil de gouvernement, tenu jeudi sous la présidence du Chef du gouvernement, Saad Eddine El Othmani.

Cette déclaration vient apporter une réponse aux provocations et à la violation de l’accord de cessez-le-feu par le front polisario, a noté le porte-parole du gouvernement.

El Khalfi a affirmé “qu’il n’y a pas de solution à la question du Sahara en dehors de la souveraineté marocaine et de l’initiative d’autonomie”, notant que le dossier du Sahara marocain est du ressort exclusif des Nations unies et que le Maroc rejette toutes discussions parallèles de nature à dévier le processus de ces constantes.

Il a rappelé dans ce cadre que la rencontre à Lisbonne entre la délégation marocaine et Kohler s’est tenue dans le cadre des fondamentaux de la position nationale tels que soulignés dans le discours du roi Mohammed VI, à l’occasion de la commémoration du 42ème anniversaire de la Marche verte, le 6 novembre 2017.

Articles similaires

Suggestions d’articles

La date du début de Ramadan 2020, selon un astronome

À deux mois de Ramadan, les spéculations vont bon train pour connaître la date exacte du début du mois sacré.