Safi: un jeune homme condamné après avoir fait chanter son ex-petite amie

Le tribunal de première instance de Safi a condamné, mercredi, à deux ans de prison ferme et à une amende de 2.000 DH, un jeune homme qui menaçait et faisait chanter son ex-petite amie de publier ses photos et vidéos privées.

La police avait arrêté le mis en cause et l’a déféré devant le tribunal de première instance pour « obtention d’une somme d’argent par la menace de divulgation d’actes déshonorants, incitation à la débauche, violence, menace, insultes non-publiques contre une femme sur la base du genre, prise et enregistrement de photos et photomontages de propos et de photos ».

Le tribunal a également décidé la destruction des enregistrements, photos, clés USB et autres moyens de stockage qui ont été saisis chez le prévenu.

Cette condamnation a été possible grâce à la plainte de la jeune femme, victime de ce chantage, qui ne s’est pas laissée faire devant les menaces et chantages de son ex-petit ami et a ainsi obtenu gain de cause.

La loi marocaine prévoit l’emprisonnement ferme de six mois à trois ans et une amende de 2.000 à 20.000 DH pour toute personne qui se rendrait coupable d’interception, enregistrement ou distribution de paroles ou d’informations émises dans un cadre privé ou confidentiel, sans le consentement de leurs auteurs.

S.H.

Articles similaires

Suggestions d’articles

Région de Safi: une fillette tuée par une balle perdue

C'est un jeu qui a vite viré au drame. Deux enfants s'amusaient avec un fusil de chasse trouvé près de leur domicile dans les environs de Safi, quand une balle est partie.