Saad Lamjarred: l’avocat de Laura Prioul réagit à la décision de la Justice

©DR

La nouvelle a fait le tour des médias français. Le chanteur marocain, accusé de viol en 2016 par Laura Prioul, âgée de 20 ans à l’époque, a vu les faits requalifiés par la juge le 9 avril, rapporte Le Parisien. Une annonce accueillie comme une victoire par le clan “Lamjarred”, tandis que le clan “Prioul” a dénoncé une injustice.

Il a ainsi été renvoyé mardi dernier devant le tribunal correctionnel de Paris pour « agression sexuelle » et « violences aggravées » dans une affaire où il avait initialement été mis en examen pour viol.

“La juge en charge de ce dossier a rendu son ordonnance ce mardi 9 avril. Selon nos informations, la magistrate estime que le viol n’est pas ‘absolument caractérisé’. Elle requalifie les faits dont est soupçonné le chanteur de 32 ans. Il est renvoyé devant le tribunal correctionnel pour agression sexuelle et violences volontaires – notamment des gifles et des coups de poing -, deux délits aggravés car il était en état d’ivresse et sous l’emprise de la cocaïne”, peut-on lire dans les colonnes du journal français.

Et d’indiquer que la plaignante, “qui espère un procès aux assisses pour viol”, a fait appel ce vendredi 12 avril.

“Au terme de son enquête, la juge relève que l’ADN du suspect a pu être prélevé sur la culotte et le T-shirt de la victime. C’est tout. En absence d’élément matériel probant, elle a écarté les faits de viol”, précise le média.

L’avocat de Laura Prioul, déplore cette décision. “Nous sommes dépités. Cette ordonnance est bâclée. À nos yeux, le viol est caractérisé et M. Lamjarred doit être renvoyé devant une cour d’assises”, a-t-il affirmé au Parisien.

L’avocat du chanteur, Me Jean-Marc Fedida, se félicite de cette requalification qui, à ses yeux, “est la confirmation judiciaire de ce que M. Lamjarred a toujours affirmé, qu’il n’y a pas jamais eu de viol”.

“C’est une satisfaction pour la défense et une étape importante dans la perspective que son honneur soit définitivement lavé de ces infamies”, a-t-il ajouté.

Rappelons que le chanteur est poursuivi dans le cadre d’une deuxième affaire en France. C’est dans l’établissement de Saint Tropez “Ermitage” que Saad Lamjarred avait été interpellé l’été dernier suite à une accusation de viol. Le crooner “conteste vigoureusement les faits et ne reconnaît aucune espèce de violence”, avait indiqué son avocat Jean-Marc Fedida, affirmant que la relation sexuelle était “consentie” et qu’ “aucun élément matériel ne montre qu’il y ait eu violence ou contrainte”. Pourtant, la jeune femme accuse le chanteur de viol.

S.L.

Suggestions d’articles

Casablanca: TRIBAL DDB reste la meilleure agence digitale d’Afrique

L’agence digitale Tribal DDB Casablanca a été élue « Digital Agency of the Year » lors de l’African Cristal Festival qui se tenait à Marrakech du 13 au 16 juin 2019.