Roméo et Juliette sont bel et bien Marocains !

A l’instar de la célèbre tragédie de shakespeare, Roméo et Juliette, l’amour a tué cette fois-ci à Karia Ba Mohamed.

Un couple savourait paisiblement l’amour qui les liait depuis des mois. Tous les jeunes du village leur enviaient cette relation exemplaire, qui devait déboucher sur un mariage tant attendu.

Au fil du temps, la flamme s’attise davantage et en même temps la jalousie ronge l’esprit du jeune homme.

Vint la période du Moussem Moulay Bouchta El Khammar, qui perpétue une tradition séculaire dans la région. La jeune fille demanda l’autorisation à son fiancé d’y aller. Celui-ci ne pouvait accepter qu’elle s’y rende en son absence. Mais pendant qu’il était en mission ailleurs, la jeune fille se rendit, malgré tout, au moussem en compagnie de ses amies.

Les mauvaises langues lui ont rapporté des commérages qui le rendirent furieux. Il se dirigea vers le domicile de sa fiancée et l’a invitée à une explication loin des regards des curieux.

Là, ne pouvant maîtriser ses nerfs, il commença par lui asséner des coups, avant de soutirer une lame pour la poignarder dans différentes parties du corps.

Constatant qu’elle gisait dans une mare de sang, il fut pris de panique et s’enfuit.

Cependant, quelques jeunes du quartier qui ont eu vent de la dispute, avisèrent les autorités et appelèrent les secours.

Admise à l’hôpital, la jeune fille fut sauvée in-extremis. S’étant rétablie, les enquêteurs de la police locale l’ont auditionnée sur les motifs de la dispute. La victime leur a signifiés qu’elle ne voulait pas porter plainte contre son amoureux.

Mais quelle ne fut sa peine, quand elle apprit que son fiancé s’était donné la mort en se pendant dans la forêt, pensant qu’il l’avait tuée.

T.J


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco


Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page