Retour à la case départ pour la petite Aya (vidéo)

« Tout ce bruit a été fait pour que Aya soit en bonne santé ! », clame le père désespéré.

« Aya peut prendre jusqu’à 15 kg en 3 jours, sans contrôle médical, vu qu’elle passe son temps à la maison et ne fait aucune activité physique », ajoute-t-il.

Il n’y a aucune salle de sport disponible dans le quartier où elle habite. Elle refuse de sortir ne serait-ce que sur le pas de la porte. Elle craint toujours le regard des autres. Sa mère est désespérée.

Elle passe également beaucoup de temps à triturer ses cicatrices du corps, à se faire du mal jusqu’au sang.

Tout ce qu’elle souhaite, c’est pouvoir aller à l’école, avoir une activité qui l’occuperait.

« Dounia m’a promis de m’emmener au Bahreïn », dit Aya avec une voix pleine d’espoir.

Le père assure que Dounia Batma s’est désolée de l’état de Aya quand elle lui a rendu dernièrement visite. « Honnêtement, Dounia Batma est venue de bonne foi et en tant que citoyenne qui compatit pour le cas de Aya. Elle a donné son avis car elle n’a pas apprécié ce qu’elle a vu. Et c’est son droit, elle est libre de dire ce qu’elle pense ».

Le père de Aya remercie néanmoins chaleureusement le docteur Karim Tazi pour ses efforts. Il déclare avec assurance et regrets dans la voix: « Franchement, je ne m’attendais pas à ce geste de leur part. Et je ne parle pas de Karim Tazi. Il a été le premier à nous tendre la main et il a fait beaucoup pour Aya. Il a joint l’acte à la parole. Je ne le voyais plus les derniers temps, et les blocages venaient de l’administration de la Clinique Souissi. Karim Tazi n’était pas présent au moment du renvoi de Aya. Celle qui était un rempart entre nous et Karim Tazi, c’est la directrice de la clinique ». Mais l’espoir est toujours là… dans les yeux de Aya et le coeur de ses parents…

Fédoua Ennajy

 


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco



Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page