Retards Rabat-Casa: L’ONCF fait encore et toujours des siennes

Depuis plusieurs mois, le trafic des trains est perturbé à cause de l’avancement du projet de la Ligne à grande vitesse (LGV).

L’ONCF met en colère les passagers à cause des retards énormes de ses trains et ne s’en excuse même pas. Et ce qui s’est passé ce lundi 20 novembre est loin de laisser de marbre les voyageurs en provenance de Rabat et à destination de Casablanca.

Les lignes reliant Témara à la métropole ont eu plus de deux heures de retard. Le train de 7h10 est arrivé à la gare de Casa-Port vers 9h15 et celui de 7h43 qui devait arriver à 8h45 n’a démarré de la gare de Témara qu’à 8h25. L’indignation des voyageurs a atteint son comble lorsque les trains se sont arrêtés près de 60 minutes à la gare de Bouznika. Devant le silence des responsables de l’ONCF, des passagers ont choisi d’exprimer leur colère en s’installant sur les voies.

Depuis plusieurs mois, le trafic des trains est perturbé à cause de l’avancement du projet de la Ligne à grande vitesse (LGV). L’ONCF avait même annoncé la suppression de plusieurs trains du mercredi 27 septembre au 31 décembre.

Dans le dernier rapport de la Cour des comptes, publié le 24 avril, l’ONCF et ses infrastructures ont été fustigés. Les trains de Mohamed Lakhlii ont en moyenne 20 minutes de retard tous les jours. L’instance de Driss Jettou a expliqué que 47% des locomotives électriques avaient entre 30 et 38 ans d’ancienneté, 53% des locomotives diesel de ligne entre 40 et 47 ans et 43% des locomotives diesel de manœuvre entre 31 et 42 ans.

Noura Mounib


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco


Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page