Retards de l’ONCF: l’étonnante réponse d’un responsable

La circulation ferroviaire a (encore) été perturbée dans la matinée de ce vendredi 4 mai. Les lignes reliant Rabat à Casablanca ont accusé d’énormes retards, au grand dam des voyageurs, des navettistes pour la plupart, qui n’ont pas caché leur exaspération.

A la gare de Témara, la tension était à son comble et les passagers ont dû attendre plus d’une heure et demie avant que le premier train n’arrive. D’autant plus que l’endroit, en pleine reconstruction, ne dispose même pas des conditions de sécurité adéquates.

Face à la colère des voyageurs, les responsables de l’ONCF ont choisi le silence, comme à leur habitude. « Ces retards ne me concernent pas. Je ne suis qu’un employé », a répondu l’un d’eux.

Depuis plusieurs mois, le trafic des trains est perturbé à cause de l’avancement du projet de la Ligne à grande vitesse (LGV).

Géré par Rabii Lakhlii, l’ONCF a toujours fait de la politique de l’autruche sa devise. Au Maroc et à l’étranger, sa réputation est largement écornée à cause de son manque d’engagement et de respect envers ses passagers.

R.T.


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco


Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page