Restrictions au Maroc: le président de la commune de Louta refait parler de lui

Le président polémiste de la commune de Louta, Province d’Al Hoceïma, refait encore parler de lui. Et ce, encore une fois à propos des nouvelles restrictions décrétées par les autorités compétentes, particulièrement le couvre-feu nocturne qu’il avait appelé à violer pendant le mois sacré de Ramadan 2020. Appel qui lui avait alors valu d’être poursuivi en état de liberté provisoire par le parquet général compétent pour, ensuite, être condamné à une peine de 2 mois d’emprisonnement avec sursis, assortie d’une amende de 500 DH.

Cette fois-ci, Mekki El Hannoudi (USFP) a fait amende honorable lundi dernier, après le communiqué du gouvernement de durcir les mesures restrictives, à partir de ce vendredi 23 juillet, dans le but d’endiguer la propagation de la covid-19 et de ses nouveaux variants, suite à la situation sanitaire inquiétante et le nombre croissant des cas confirmés, au quotidien.

Et c’est via sa page officielle Facebook qu’El Hannoudi, archi-connu par ses polémiques, a écrit: « Attendez-vous au communiqué de la commune de Louta! », faisant allusion au communiqué qu’il avait publié concernant  le couvre-feu nocturne du mois de Ramadan de l’année écoulée. Lequel communiqué avait été considéré comme « désobéissance civile » à l’encontre des mesures préventives et sanitaires.

Ainsi, le président de la Commune de Louta a lancé un appel, aussi bien à la population de cette dernière qu’à tous les Marocains, de veiller au respect strict des mesures restrictives, décidées par l’Exécutif, lundi 19 juillet courant. « Nous saluons les Marocains pour leur résistance héroïque contre la pandémie et l’admiration qu’ils ont suscitée de par le monde pour leur interaction avec les mesures décrétées par les autorités compétentes, pendant cette situation sanitaire sans précédent, sous les Hautes instructions de Sa Majesté qui veille à la santé publique et aux dispositions inhérentes et urgentes que nécessite celle-ci », a-t-il ajouté dans sa publication.

Mekki El Hannoudi n’a pas manqué non plus de préciser que les restrictions décrétées font suite à la propagation du coronavirus dans notre pays et, également, dans l’objectif de lutter contre tous les risques que ce dangereux virus et ses nouveaux variants constituent sur la santé publique.

Larbi Alaoui


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco


Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page