Relations sexuelles hors mariage: ce qu’en pensent les Marocains (Enquête)

Ce sont 88% de Marocains qui se déclarent contre les relations sexuelles hors-mariage. C’est ce qu’a révélé une enquête réalisée par le quotidien « L’Economiste », en collaboration avec l’institut de sondages Sunergia, et dont les résultats ont été publiés par le journal.

Sur les 1000 personnes sondées, 9% désapprouvent ces relations pour des raisons religieuses tandis que 79% n’ont pas révélé les raisons de leur désaccord. En revanche,9% des interrogés sont favorables aux relations sexuelles hors des liens du mariage. «Au nord comme au sud, dans le monde rural ou urbain, les réponses diffèrent très peu et les Marocains semblent unanimement contre les relations sexuelles en dehors du mariage»,écrit le quotidien.

Concernant les sondés âgés entre 18 et 24 ans, 80% désapprouvent, 10% se disent indifférents et 8% n’entretiennent pas de relations sexuelles hors-mariage pour des raisons religieuses.

« L’Economiste » a mis l’accent, par ailleurs, sur les dégâts des relations sexuelles hors cadre conjugal et rappelé qu’entre 600 et 800 avortements sont pratiqués quotidiennement au Maroc.

A noter que l’enquête, basée sur l’âge, le sexe, le milieu d’habitation, la région et CSP, a été réalisée du 5 septembre au 31 octobre 2019.

N.M.

Articles similaires

Suggestions d’articles

Climat des affaires au Maroc: les opérateurs optimistes

L'indice agrégé relatif au climat des affaires au Maroc (iCAM) a atteint 82,5 au 3ème trimestre 2020, soit une nette amélioration par rapport au second trimestre (T2) où l’indice agrégé était de 40,8.