Redal: les factures d’avril seront estimées, voici pourquoi

Redal a entrepris des actions et des solutions alternatives pour préserver la santé et la sécurité de ses clients et de ses collaborateurs tout en assurant la continuité et la qualité du service durant la pandémie du Covid-19, indique un communiqué de la société, qui précise qu’il s’agit de la suspension des tournées de releveurs et de distribution de factures.

Dans son communiqué, Redal indique que suite à la situation actuelle que vit le Maroc, il a été décidé de suspendre les tournées de releveurs pour éviter tout risque de pandémie et ce conformément aux décisions des autorités, notant que cette décision a pris effet à compter du lundi 23 mars.

Le communiqué précise que la lecture du mois de mars a été faite, faisant savoir que la prochaine facture sera donc calculée sur une consommation réelle, alors que celle du mois d’avril sera faite à partir d’une estimation.

Suite à la décision de suspension de la lecture, l’estimation se fera sur la base de la consommation moyenne habituelle de chaque client, poursuit Redal qui explique qu’elle procédera à une régularisation qui tiendra compte de la consommation réelle de chaque client, quand elle pourra reprendre les lectures des compteurs.

En plus, la société offre la possibilité à ses clients d’effectuer eux-mêmes la relève des index de leurs compteurs et de les communiquer en appelant son centre service client Allo Redal 05 37 20 20 80 ou via l’espace client sur l’agence en ligne www.redal.ma.

“Cette décision sera applicable jusqu’à la fin du confinement : compte tenu des circonstances actuelles, notre priorité est de préserver la santé et la sécurité de nos clients et de nos collaborateurs, tout en assurant la continuité de service”, indique le communiqué, assurant que Redal ne manquera pas de tenir informés ses clients de la reprise de la lecture des compteurs.

Redal a, par ailleurs, décidé de suspendre les tournées de distribution de factures durant toute la période de confinement, pour éviter le risque de la propagation de la pandémie et ce conformément aux décisions des autorités, faisant savoir que cette décision a pris effet à compter du lundi 23 mars.

La même source précise toutefois que les clients ont le choix entre plusieurs solutions pour connaître la situation de leur compte soit à l’agence en ligne : www.redal.ma où ils seront informés par SMS et/ou par email dès établissement de leur facture ou en appelant le centre service client Allo Redal sur le 05 37 20 20 80 du lundi au samedi de 08h à 20h.

Pour cela, Redal encourage fortement les clients à transmettre leurs adresses électroniques ou leur numéro de téléphone au centre d’appels susmentionné, poursuit la même source, relevant que les clients peuvent aussi joindre Redal en message privé sur les réseaux sociaux : Facebook sur www.facebook.com/RedalOfficiel et Twitter sur www.twitter.com/RedalOfficiel.

D’autre part et en cohérence avec les décisions prises par les autorités, Redal a entrepris plusieurs mesures pour aider les clients à surmonter les difficultés liées au règlement des factures.

A cet égard, et pour le client qui ne peut plus ou ne souhaite plus se déplacer en agence, Redal a mis en place une série de services à distance comme l’Agence en ligne www.redal.ma, les applications mobiles et siteweb de ses partenaires ou encore le réseau tiers de proximité Jiwar.

Concernant les clients qui ont des difficultés financières et vu les circonstances actuelles, la société décale automatiquement les échéances de paiement pour ceux qui consomment sur les tranches sociales.

Cela concerne tous ceux qui consomment moins de 12 m3 par mois pour l’eau et moins de 150 kWh pour l’électricité, souligne la même source, invitant aussi tous les autres clients qui ont des difficultés financières à contacter le Centre Service Client ou l’Agence Redal pour traiter les demandes et trouver une solution.

Sur un autre, registre et pour assurer la continuité du service tout en respectant le confinement pour que le personnel de Redal ne participe pas à la propagation du virus, la société a adapté son organisation et son fonctionnement depuis le début de la crise, en mettant en place des plans de continuité d’activités.

Pour y parvenir, Redal met tout en oeuvre pour garantir la sécurité des collaborateurs, particulièrement celles et ceux qui sont actuellement les plus exposés, sur le terrain, poursuit le communiqué, expliquant que la vigilance est particulièrement renforcée sur la question de la sécurité pour faire face à cette période inédite.

Redal demande par ailleurs le respect le plus rigoureux des gestes barrières, des mesures de distanciation sociale, des règles sanitaires et des mesures de prévention des risques professionnels déjà en vigueur au sein du Groupe. Enfin, Redal fournit les équipements de protection et d’hygiène nécessaires aux employés de terrain, selon la même source.

Parmi les autres mesures mises en place figurent la limitation des déplacements sur le terrain au strict nécessaire, la suspension des tournées des releveurs pour éviter tout risque de diffusion de la pandémie, la gestion des flux dans les agences et marquage au sol pour respecter la distanciation physique.

Il s’agit aussi de la réorganisation des opérations pour limiter les risques de contamination entre les collaborateurs, la mise en place du télétravail pour le personnel pouvant travailler à distance et la sensibilisation des collaborateurs en contact avec le public et la dotation d’Équipements de Protection Individuelle (mise à disposition de gel hydroalcoolique, renforcement des tournées de nettoyage et désinfection des agences, etc.). Par ailleurs, Redal met à la disposition des autorités tous ses moyens matériels et humains pour les opérations de désinfection des lieux publics, selon le communiqué qui précise en outre que, selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), il n’y a aucun risque de contamination de l’eau potable.

M.S. (avec MAP)

Articles similaires

Suggestions d’articles

Covid-19: le point sur la situation au Maroc jusqu’à lundi à 16h00

Les principaux points de la déclaration lundi du directeur de l'épidémiologie et de lutte contre les maladies au ministère de la Santé.