Espaces verts: ce qui va changer à Casablanca (PHOTOS)

Les Casablancais ont du mal à respirer. En effet, les terrains réservés aux espaces verts dans la capitale économique sont 20 fois inférieurs à ceux d’une ville comme Paris.

Casablanca consacre moins d’un mètre carré d’espace vert par habitant. À noter que ce chiffre dépend des zones. Il varie entre 6 à 7 mètres carrés à Anfa et 0.35 mètre carré à Hay Mohammadi.

Pour améliorer la vie des Casablancais, dans le cadre du plan de développement du Grand Casablanca, un total de 450 millions de dirhams est consacré à la réhabilitation de trois sites : le parc de la Ligue arabe, le zoo de Aïn Sebaâ et la forêt de Bouskoura.

©casaaménagement

Le parc de la Ligue arabe

Situé en plein cœur de Casablanca, le parc de la Ligue arabe qui s’étend sur 30 hectares, se trouvait en situation de délabrement. Les travaux ont commencé en janvier 2015, mais des cafés et des restaurants squattent encore le site. Leur évacuation doit se faire rapidement pour que le parc soit inauguré en mars 2017.

Selon L’Economiste, les travaux d’un coût de 100 millions de dirhams vont permettre la restauration des plantations, le réaménagement des éclairages, des systèmes d’arrosage et des fontaines et aussi, la création d’un skateparc et d’un parking en sous-sol d’une capacité de 750 places.

parcZoo de Aïn Sebaâ

Le zoo d’Aïn Sebaâ, abandonné depuis des années, a lui aussi profité d’un projet de réhabilitation. Véritable patrimoine casablancais, il abrite un espace vert boisé de 5 hectares.
> Pour 250 millions de dirhams, le zoo va abriter une aire de pique-nique, une ferme pédagogique, des kiosques et des restaurants. Les Casablancais pourront en profiter pour des sorties en famille dès fin 2017.

foretForêt de Bouskoura 

Situé en zone périurbaine, la forêt de Bouskoura est le lieu privilégié des familles, des sportifs et des amoureux de la nature. Pour un coût de 110 millions de dirhams, sera offert un espace récréatif et accueillant qui respectera les écosystèmes forestiers. La date de démarrage des travaux est prévue pour juillet 2016 sur une durée de 2 ans.

Cette forêt, d’une superficie totale de 3000 hectares, sera réaménagée autour de quatre grands espaces, selon L’Economiste : un volet «Evasion sportive» avec une maison de sports et des circuits pour les vélos, une «Forêt Laboratoire» qui comprendra une maison de l’agriculture et un jardin écologique, une «Forêt découverte» composée d’une clairière ludique et une aire «Jeune forêt» qui comportera un parc d’aventures.

Khadija El Jerrari




Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page