Les Wissams font réagir les internautes

Dimanche 21 août à l’occasion de son 53­ème anniversaire, le Roi Mohammed VI a présidé une réception au Palais Marshane à Tanger. Le Monarque a alors décoré plusieurs personnalités de Wissams royaux.

Sur internet, les réactions ne se sont pas fait attendre. Les internautes ont d’abord félicité les personnes décorées qui ont su hisser haut le drapeau marocain notamment les sportifs comme le boxeur Mohamed Rabii, et aussi la championne du monde de Karaté Khaoula Ouhmad. Mais également les artistes comme Hassan Hajjaj, ou encore feu Leila Alaoui, photographe décédée dans les attentats terroristes de Ouagadougou.

Sur Twitter par exemple, Romain Caillet, chercheur et consultant sur les questions islamiques félicite son confrère Rachid Benzine et l’acteur Roschdy Zem pour leur Wissam 

Le chercheur @BenzineRachid et l’acteur @roschdy1 décorés du Wissam, équivalent marocain de la Légion d’honneur. pic.twitter.com/ONClyKLNYq

— Romain Caillet (@RomainCaillet) 21 août 2016

Mais quelques décorations royales ne sont pas méritées, ont jugé certains Marocains. En effet, sur les réseaux sociaux, des citoyens s’interrogent sur les Wissams offerts à certains artistes populaires comme Ahmed Chawki, Dj Van ou encore l’animateur radio Momo. De plus, certaines personnes ont été décorées plus d’une fois, ce qui semble injuste pour les internautes.

C’est sur une vidéo postée sur Facebook, visage caché, qu’une citoyenne marocaine s’adresse au Roi Mohammed VI. La jeune femme ne comprend pas pourquoi le Wissam royal a été décerné à des personnes non méritantes. « La décoration doit revenir à des personnes qui font honneur à notre pays, notamment des militaires, des scientifiques, des intellectuels ou des sportifs. » ajoute t-elle

Toutefois ces mêmes artistes ont été félicités par une partie des Marocains. Les avis restent donc partagés.


Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page