Raqqa est tombée: quel sort pour les Marocains de daech ?

La capitale autoproclamée du mouvement terroriste Daech est tombée ce mardi. Sur les 400 daechiens étrangers, figurent pas moins de 90 Maghrébins. 
Selon Al Ahdath Al Maghribia, citant des informations de services de renseignements occidentaux, il y aurait entre 70 et 90 Maghrébins combattant dans les rangs de Daech qui se sont trouvés encerclés dans la ville de Raqqa, leur dernier bastion en Syrie.
Des dizaines de terroristes de diverses nationalités, tunisiennes, saoudiennes, yéménites, et autres, sont interdits de quitter la ville. Le quotidien souligne, en s’appuyant sur la presse française, que les services français ont retardé la sortie des terroristes daechiens de la ville, surtout que bon nombre d’entre eux ont été derrière la planification des attentats qui ont ensanglanté plusieurs villes européennes, dont Paris. La ministre française de la Défense tient à ce que le plus grand nombre de ces terroristes soit fixé sur place plutôt que de permettre à chacun de regagner son pays respectif.
Al Ahdath avance, par ailleurs, sur la base d’un rapport concocté par Gilles de Kerchove, coordinateur européen des questions du terrorisme, que 1723 jihadistes d’Europe, ayant la double nationalité et dont la majorité est constituée de Marocains, ont regagné le Vieux continent.
La question qui se pose maintenant est quel sort sera réservé, aussi bien aux Marocains de Daech, dont on ignore le nombre exact, qu’au reste des terroristes étrangers?
L’accord passé entre les autorités civiles de Raqqa et l’organisation terroriste stipule que les étrangers de Daech ne peuvent être autorisés à partir, encore moins à être pardonnés. Seuls les jihadistes syriens et leurs familles ont été autorisés à quitter le territoire.
N.B.


Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page