Rapport noir: la direction de l’aviation civile dans une zone de turbulence

Des ingénieurs et des cadres de la direction de l’aviation civile ont adressé au ministre du tourisme Mohamed Sajid un « rapport noir » pour attirer son attention sur la situation catastrophique dans laquelle se trouve cette institution héritée du temps du ministre du transport Aziz Rabbah avant son rattachement au département du tourisme. 
Ce rapport, dont Al Akhbar a compilé les différentes anomalies, nous apprend que la direction de l’aviation civile bat de l’aile depuis 2016 en raison d’autres priorités de Rabbah sur des dossiers comme celui des élections.
Au cours de cette année là, le ministre a désigné un directeur général de l’aviation au poste de secrétaire général de son ministère.
La même année, le secteur de l’aviation civile marocaine a subi un audit général effectué par les experts de l’Organisation de l’aviation civile internationale (OACI).
Audit sans appel: « Le Maroc enregistre le pire résultat dans l’histoire de l’aviation civile depuis l’indépendance » à telle enseigne de risquer de voir figurer ses compagnies sur la liste noire avec toutes les conséquences qui en découlent.
Parmi les autres points noirs cités par le quotidien, les nominations par Rabbah à de hauts postes de personnes aussi bien à la direction générale de l’aviation civile qu’au sein de la direction de la météorologie nationale, non pas sur la base des compétences, mais par des motivations politiques partisanes.
Idem pour la direction des ressources humaines. Le rapport épingle également le marché des études qui coûtent des milliards (chasse gardée d’un cabinet d’études espagnol) et restent dans les cartons, alors que la direction de l’aviation regorge de compétences mises au frigo.
N.B.


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco


Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page