Rapport du CNDH sur les détenus du Hirak: El Yazami met les choses au clair

©MAP
Réagissant aux informations de certains médias faisant état d’un rapport du CNDH qui aurait fuité, sur des cas de torture subis par des détenus du Hirak, le CNDH a exprimé, dans un communiqué son “étonnement” pour la fuite partielle d’un document qu’il a veillé à ce qu’il soit adressé exclusivement à la partie concerné.
Le CNDH a été accusé par des médias “d’attiser le feu à Al-Hoceima” à cause de ce rapport, qui n’a pourtant pas été rendu public et qui n’a pas rendu ses conclusions. Pour lever toute ambiguïté, l’utilisation unilatérale de certaines parties d’un document interne a conduit à des déductions non conclues par les deux experts chargés par le Conseil d’apporter une preuve “évidente” quant à l’exposition à la torture de ces détenus qui ont été examinés et écoutés, indique un communiqué du CNDH.

Le CNDH a insisté sur le fait que que les conclusions et recommandations qui seront contenues dans son rapport global et final autour des événements d’Al Hoceima, seront les seules références pour évaluer lesdits événements dans toutes leurs dimensions et étapes avec neutralité, objectivité et responsabilité.

L’expertise réalisée par les deux médecins légistes s’inscrit dans le cadre des méthodes de travail choisies par le Conseil, entre autres, afin de réaliser les rapports autour des événements d’Al-Hoceima, précise le CNDH, notant que dans cette optique, ces rapports qui ne sont nullement définitifs, ne traduisent pas la position et les convictions du CNDH qui en découlent sur la base des enquêtes, recherches, entretiens ainsi que les constats réalisés par les équipes de terrain.

Le CNDH a également souligné que le travail élaboré par les deux experts a été mis à la disposition de l’autorité compétente en vue d’entreprendre les mesures juridiques appropriées car le Conseil ne peut ni moralement ni juridiquement trancher sur des questions qui relèvent de la compétence de l’autorité judiciaire, ce qui a été recommandé par les deux experts.

S.L. (avec MAP)

Suggestions d’articles

Maroc: des détenus du Hirak bientôt libres

12 détenus du Hirak devront être libérés dans les jours à venir, après avoir purgé leur peine dans les prisons d'Al-Hoceïma et de Nador...