Rapatriement des Marocains bloqués: arrivée d’un vol en provenance du Caire

Quelque 150 Marocains bloqués en Egypte suite à la fermeture des frontières aériennes, terrestres et maritimes en raison de la pandémie du nouveau coronavirus, ont été rapatriés, ce jeudi, depuis l’aéroport international du Caire à destination de Beni Mellal.

Assurée par un vol de la Royal Air Maroc (RAM), cette opération humanitaire a été supervisée en coordination avec les autorités égyptiennes, par l’ambassade du Royaume du Maroc au Caire, en vue d’assurer un retour en toute sécurité des citoyens marocains bloqués en Egypte depuis mars dernier.

Elle a bénéficié particulièrement à des citoyens détenteurs de visas de court séjour en situation de vulnérabilité, notamment des personnes malades, âgées ou ayant subi des opérations chirurgicales. Plusieurs bénéficiaires de cette opération humanitaire ont exprimé leur joie de retourner au Maroc ainsi que leurs sincères remerciements et gratitude au roi Mohammed VI pour cette initiative.

Ils ont également remercié les services consulaires de l’ambassade du Royaume au Caire pour sa solidarité et ses efforts inlassables pour assurer le succès de cette opération humanitaire.

Dans une déclaration à l’agence MAP, l’ambassadeur du Maroc au Caire, Ahmed Tazi, a déclaré que l’opération de rapatriement des Marocains bloqués en Égypte, dont la majorité sont des personnes âgées, des femmes et des nourrissons, s’est déroulée dans de « bonnes conditions » et dans le plein respect des mesures préventives sanitaires en vigueur.

Il a ajouté que cette opération de rapatriement s’est déroulée selon des « critères transparents » après une étude attentive de l’ensemble des 510 demandes, rappelant que les personnes choisies pour bénéficier de cette initiative humanitaire répondent aux critères fixés par les services consulaires.

M.S.

Articles similaires

Suggestions d’articles

Le président portugais a envoyé un message au roi Mohammed VI

Le roi Mohammed VI a reçu un message de félicitations du président portugais, Marcelo Rebelo de Sousa, à l'occasion de la Fête du Trône.