Ramid: « j’attendais des excuses de Benkirane »

Une certaine forme de bras de fer est en train de s’installer entre les deux hommes « forts » du PJD qui s’adonnent à une guerre de clics sur les réseaux sociaux. 

Messages subliminaux, lectures entre les lignes, Benkirane et Ramid vivent une période de « non-amour ». Leurs déclarations sur les réseaux sociaux témoignent d’un règlement de compte que les « fans » du parti n’arrivent pas vraiment à comprendre.

Le dernier post de Ramid, fustigeant Benkirane suite à la déclaration de ce dernier (le 21 octobre, lors d’un conclave) où il fait allusion à certains de ses compatriotes « partis au pèlerinage » pendant que lui faisait campagne pour les législatives de 2011, n’était pas vraiment au goût du ministre d’Etat chargé des droits de l’Homme. Ce dernier a répondu par une tirade où il appelle à la « discussion civilisée » tout en se disant « surpris » des accusations à peine voilées de l’ancien chef du gouvernement.

« J’ai été surpris par les déclarations du frère, secrétaire général du parti, monsieur Abdelilah Benkirane ». C’est par ces mots que Mustafa Ramid entame un plaidoyer qui se transforme, après quelques lignes, en une attaque directe à l’encontre de Benkirane.

« Quel est l’intérêt (de Benkirane) derrière une telle déclaration envers ses frères? » Ramid interpelle les PJDistes qui commencent à se fractionner en deux clans. La question a déclenché un tollé de réactions qui frôlent les 2000 commentaires et plus de 700 partages…

Celui qui représente les droits de l’homme au Maroc déclare qu’il a tenté de joindre son confrère, s’attendant à des excuses de sa part: « Je l’ai contacté après avoir entendu ce qu’il a dit à mon propos, pensant avoir droit à des excuses, mais il ne l’a pas fait. Ce qui ne me laisse pas le choix que de faire cet éclaircissement ».

Les propos de Ramid secouent la toile et sont les prémisses d’un conflit qui prendra bientôt la forme d’une guerre ouverte au PJD.

Khouloud Kebali

 

Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page