Ramadan: les « repenties » du Golfe rentrent au Maroc

Elles sont nombreuses à travailler dans des salons de coiffure, des spas et autres salons de massage, dans des pays du Golfe. Ces Marocaines préfèrent passer le mois sacré de Ramadan au bercail, selon le quotidien Assabah de ce mardi.
De ce fait, les compagnies aériennes de plusieurs pays du Golfe connaissent, en cette période, une demande accrue de billets d’avion à destination du Maroc.
Ces ressortissantes marocaines choisissent le mois sacré de Ramadan pour avoir leur congé annuel car « les établissements de bien-être et de détente », où elles exercent, ferment pendant Ramadan, par respect à ce mois sacré de recueillement et de prières, ajoute le quotidien.
« Samira », l’une de ces Marocaines raconte à la même source que presque toutes ses compatriotes et collègues, travaillant au sein de salons de coiffure, d’esthétique ou de hammams à la marocaine, à Dubaï ou Abou Dabi, préfèrent Ramadan comme période de leur congé annuel. Elle affirme aussi qu’elles sont sujettes pendant toute une année à une vile exploitation de la part de leurs employeurs et certaines décident même de ne plus remettre les pieds au Golfe après leurs vacances.
Une autre collègue de « Samira » relate sa mésaventure avec son tuteur (kafil) qui lui avait promis un job dans les cuisines d’un grand hôtel à Dubaï. Mais arrivée à destination, elle s’était vu retirer son passeport et avait été obligée à se prostituer pour le compte de son « kafil » qui s’était révélé un maquereau notoire, dirigeant tout un réseau de prostitution et de débauche.
Six mois après, elle a réussi à récupérer son passeport, sous prétexte de prendre de très courtes vacances et elle a pu regagner le Maroc. Elle s’est mariée avec un Marocain pour éviter toute rumeur malveillante sur son séjour au Golfe, a-t-elle confié à la même source.
L.A.

Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page