Ramadan: les Casablancais en colère contre les gardiens de voitures

©DR

Les Casablancais n’en peuvent plus des gardiens de voitures et le font savoir. Sur la page «Save Casablanca», les habitants de la ville blanche ont exprimé leur colère suite au nombre croissant de ces individus, dont la plupart se font passer pour des gardiens en portant des gilets jaunes, et appelé les autorités à intervenir pour mettre fin à ces abus.

Plusieurs Casablancais ont indiqué, sur ladite page, qu’ils sont obligés de payer ces gardiens pour éviter de violents accrochages, précisant que ces derniers exigent d’être payés directement après le stationnement. Les habitants de la métropole ont ainsi lancé une campagne sur les réseaux sociaux, appelant à boycotter ces gardiens qui ne disposent même pas d’autorisation d’exploitation. «J’ai été agressée par un gardien à Derb Soltan. Il m’a demandé de payer 5 dirhams après avoir garé ma voiture. Lorsque j’ai refusé, il m’a menacé et violenté», a indiqué une jeune femme, en colère.

Si ces gardiens exigent minimum 5 dirhams dans les quartiers populaires, ceux qui envahissent les lieux touristiques et les quartiers chics exigent pas moins de 10 dirhams. Pourtant, le Conseil de la ville avait fixé un tarif de 3 dirhams pour les voitures, 2 dirhams pour les motos et 5 dirhams pour les poids-lourds. En l’absence de contrôle, ces gardiens improvisés continuent de pulluler dans les rues et avenues de Casablanca, au grand dam des habitants victimes, pour la plupart, de harcèlement quand ils refusent de se plier à leurs exigences.

N.M.

عرض محدود مع كوراليا _ إستفيدوا من %3 تخفيض على جميع مشاريعنا

Suggestions d’articles

Tanger: la Garde Royale exécute les instructions du roi Mohammed VI

En exécution des Hautes Instructions Royales, la Garde Royale organise, à Tanger...