Ramadan: après Fès, d’autres villes ouvriront leurs cafés pendant la journée

Le couvre-feu ramadanesque nocturne, de 20 heures à 6 heures du matin, décrété par le gouvernement El Othmani, constitue un couperet pour les citoyens, en général, et pour les cafetiers et restaurateurs en particulier.

Devant cette situation inconfortable, chamboulant les us et coutumes habituelles de ce mois sacré, des cafés de la ville de Fès ont décidé d’ouvrir pendant la journée. Leur exemple va être suivi par le café littéraire de la ville d’Ouarzazate.

En effet, via un communiqué, le café ouarzazi écrit: « A l’occasion du mois sacré, et même suite au couvre-feu nocturne, nous restons fidèles à la philosophé culturelle ‘du café littéraire’ (…). Aussi, tenons-nous à annoncer à notre clientèle, aux cadres pédagogiques et aux étudiants-chercheurs, ainsi qu’ aux lycéens préparant leur bac, que notre établissement aura l’honneur de les accueillir gratuitement pendant tous les jours de la semaine, de 10 heures à 16heures ».

Par ailleurs, des internautes ont lancé un SOS, sur les réseaux sociaux, pour demander d’éviter la faillite des cafés pendant le mois de Ramadan. Et ce, en souhaitant l’ouverture de ces établissements, pendant la journée, au profit de leurs clients, spécialement les apprenants et les personnes se servant de PC pour leur télétravail ou leurs études. Mais aussi pour les citoyens désirant passer un moment hors de chez eux. Tous auront à payer chacun un prix symbolique, variant entre 5 et 6 DH, proposent les réseaux sociaux.

De son côté, l’Exécutif a argué ses mesures de couvre-feu en invoquant « les recommandations du Comité technique scientifique de continuer à observer l’état d’urgence, indispensable pour endiguer la propagation et la transmission du coronavirus, surtout après l’apparition de nouvelles souches du virus au Maroc. Et également dans le souci de renforcer les mesures préventives et sanitaires à même de préserver et de protéger la santé des citoyens ».

Le gouvernement El Othmani a aussi tenu à féliciter les citoyens d’avoir fait preuve de sens de responsabilité et d’avoir pleinement adhéré au respect des mesures restrictives, décrétées depuis l’instauration de l’état d’urgence sanitaire dans le pays.

A.F.


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco


Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page