Radars fixes: le ministère de la Justice prend les choses en main

Le ministère de la Justice a appelé à la mise en œuvre du programme de gestion des délits et infractions routières détectés par le radar fixe. Objectif: éviter aux citoyens trop de déplacements.

Le ministre de la Justice, Mohamed Aujar, a adressé une circulaire aux chefs des greffiers auprès des tribunaux de première instance et aux chefs des unités de perception des amendes. Objectif de ce programme: permettre aux débiteurs d’effectuer les règlements de leurs amendes dans toutes les caisses des tribunaux du royaume.

Cette centralisation des règlements évitera ainsi aux citoyens de faire le déplacement au siège du tribunal ayant émis la décision judiciaire.

Le ministre de la Justice a par ailleurs appelé, dans la même circulaire, à prendre en considération un certain nombre de points lors de l’exploitation du programme informatique. Il s’agit, entre autres, de remettre une copie de la décision judiciaire à la personne concernée au cas où elle n’en a pas été informée.

D’après la circulaire, la mise en application du programme des délits et infractions routières détectés par le radar fixe revêt une grande importance. Elle s’inscrit dans le cadre de l’orientation générale du ministère visant à informatiser l’ensemble des procédures et services traités au niveau des tribunaux du royaume.

H.M.

Articles similaires

Suggestions d’articles

La famille royale célèbre un bel événement lundi prochain

Chaque année, le 26 août est une date importante qui marque le combat sans relâche mené par la princesse en faveur de la préservation des droits des femmes et la préservation de l’intégrité physique, morale et spirituelle des enfants en situation difficile.