Rabat: un rédacteur des discours de Hassan II victime d’une mafia immobilière

La Cour d’appel de Rabat a condamné à dix ans de prison un avocat à la tête d’un réseau d’escroquerie immobilière. Parmi ses victimes, le rédacteur des discours de Hassan II, aujourd’hui décédé, et un ancien présentateur du journal d’Al Aoula.

Selon Assabah, un Adoul à Rabat et un agriculteur à Salé ont également écopé de la même peine. Les mis en cause ont été poursuivis pour faux, usage de faux, falsification, fraude et escroquerie.

Il y a huit ans, le défunt avait fait appel aux services de l’avocat dans le cadre d’une affaire de litige avec une entreprise française. Cette dernière exploitait un terrain appartenant au plaignant, situé à proximité du tribunal de première instance à Témara, à un prix dérisoire.

L’avocat a ainsi falsifié un document de procuration et la signature du rédacteur des discours avant de vendre le terrain à une somme insignifiante.

Après le décès de la victime, ses enfants ont porté plainte contre le mis en cause, présentant plus de 17 preuves pour renforcer leur dossier. Grâce à une expertise en comparaison d’écriture et de signature, ils ont réussi à prouver que la signature sur les documents n’appartenait pas au défunt. Ils ont également présenté un certificat médical selon lequel leur père était hospitalisé lors de la rédaction de la procuration chez deux Adouls à Tiflet.

N.M.

 

Suggestions d’articles

Ramadan: la RAM change ses horaires

A l’occasion de Ramadan, la Royal Air Maroc s’apprête à changer ses horaires suite au retour de l’heure GMT au Maroc.