Rabat: un couple de Marocains chrétiens défie les autorités et se marie (VIDEO)

Deux Marocains de confession chrétienne se sont mariés le 31 mai au siège de l’Association marocaine des droits de l’Homme à Rabat, selon la tradition chrétienne.

En présence du prêtre marocain Adam Rbati qui a béni les époux et a été témoin de cette union au nom de l’Eglise, le couple, originaire de Tétouan, a franchi le pas après le refus des autorités marocaines de délivrer une attestation de célibat au marié pour s’être converti au christianisme.

Le mariage religieux du jeune homme K.R., 29 ans, et de L.L., 33 ans s’est déroulé en marge d’une conférence tenue par le Comité des Marocains de confession chrétienne pour mettre l’accent sur les chrétiens interdits de mariage au royaume à cause de la religion.

«Le mqaddem de mon quartier a refusé de me délivrer mon certificat de célibat. Ma femme a subi énormément de pression pour me quitter, parce qu’aux yeux de la société, je suis accusé d’apostasie, de faire du prosélytisme sur les réseaux sociaux», a confié à Hespress le nouvel époux, appelant les autorités du pays à accorder les autorisations aux couples non-musulmans pour se marier.

Pendant la conférence, les intervenants ont jugé qu’il est temps que le Maroc les reconnaisse légalement, à l’instar des citoyens marocains de confession juive, et réfutent toutes les accusations selon lesquelles ils cherchent à «christianiser» le Maroc ou à servir des agendas extérieurs.

De son côté, le prêtre Adam Rbati et Farah, son épouse, vivent le même calvaire puisque le législateur marocain ne reconnait pas leur union. «La police peut à tout moment nous inculper pour débauche puisqu’on n’a pas de contrat de mariage. Pour le législateur, notre union n’est malheureusement pas légale», a dénoncé le prêtre au média arabophone.

Noura Mounib


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco


Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page