Rabat: prison ferme pour un étudiant qui a insulté Benkirane

Le Tribunal de première instance de Rabat a condamné, ce vendredi matin, un étudiant universitaire à trois mois de prison ferme, assortis d’une amende de 500 dirhams. Ceci pour avoir qualifié l’ancien chef de gouvernement, Abdelilah Benkirane, de “chien”.

Une source proche du condamné a affirmé à Le Site Info que l’intéressé était dans un état d’hystérie lorsqu’il a insulté l’ex-secrétaire général du PJD “pour ne pas avoir répondu à sa demande”.

Et de préciser avoir contacté l’avocat Abdellatif Ouahbi pour assurer la défense de l’étudiant.

Par ailleurs, Benkirane aurait exprimé son souhait de retirer sa plainte, a fait savoir la même source.

S.L. et R.T.

Articles similaires

Suggestions d’articles

Un chercheur marocain se dédouane du “Front de Benkirane”

Pour le chercheur marocain, intituler "Front de Benkirane" une initiative d'intellectuels et d'hommes politiques a une visée politicienne et déresponsabilise le débat concernant une problématique linguistique.