Rabat: passation de pouvoirs entre El Hassan Daki et Mohamed Abdennabaoui

La cérémonie de passation des pouvoirs entre El Hassan Daki que le roi Mohammed VI a nommé Procureur général du Roi près la Cour de Cassation, président du Ministère public, et son prédécesseur Mohamed Abdennabaoui, s’est déroulée ce jeudi à Rabat.

S’exprimant lors de cette cérémonie, marquée par la présence du ministre de la Justice, Mohamed Ben Abdelkader, Daki s’est dit fier de la confiance royale placée en sa personne par le président du Conseil supérieur du pouvoir judiciaire, le roi Mohammed VI.

Il a également réitéré ses remerciements au Roi pour l’avoir honoré de cette nomination et pour la Haute sollicitude dont le Souverain entoure le pouvoir judiciaire, pour qu’il puisse jouer son rôle effectif de veille à l’application correcte de la loi, la préservation des droits et la garantie de la sécurité et de l’ordre publics.

Il a, à cette occasion, félicité Abdennabaoui de sa nomination par le Souverain comme Premier président de la Cour de Cassation, et en cette qualité, Président délégué du Conseil supérieur du pouvoir judiciaire.

Par ailleurs, Daki a affirmé sa détermination à développer la performance des parquets généraux des différents tribunaux du Royaume, notant qu’il veille au respect des principes de la bonne gouvernance, notamment la corrélation entre responsabilité et reddition de comptes. Il s’est engagé à poursuivre le travail pour préserver l’indépendance du ministère public et contribuer aux côtés des autres institutions à la défense des intérêts suprêmes et la préservation des droits des individus et des groupes, la protection des valeurs sacrées du pays, la lutte contre le crime et la bonne application de la loi de façon à garantir la justice et un procès équitable.

En outre, Daki a affirmé qu’il veillera à ce que l’institution du Ministère Public soit « une institution ouverte à son entourage, qu’elle lutte contre le crime et les criminels, en développant des outils de coopération internationale dans le domaine de lutte contre les crimes dangereux, notamment ceux transfrontaliers et le terrorisme ». Il a également exprimé le souhait que la coordination entre le Ministère Public et les autres départements gouvernementaux concernés (le ministère des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger et le ministère de la Justice) soit effective et prenne en considération l’intérêt suprême du Royaume et la préservation des droits des individus.

Pour sa part, Abdennabaoui a félicité son successeur Daki pour la confiance royale placée en lui, tout en lui souhaitant plein succès dans ses nouvelles missions à la tête de l’institution du Ministère Public.

A cet égard, il s’est dit confiant de la réussite de son successeur dans la poursuite de la valorisation de cette institution, dans le cadre du respect de la constitution, des lois et des valeurs judiciaires, et dans le cadre de la coopération fructueuse et constructive avec les autres autorités intervenant dans le système judiciaire.

Il a également salué la compétence des cadres exerçant dans l’institution du Ministère Public, qui accomplissent leurs missions avec enthousiasme, engagement et loyauté.

M.S. (avec MAP)


Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page