Rabat: Mayssa Salama Naji entendue par la police après la plainte d’Ait Taleb

Mayssa Salama Naji a été entendue par la police de Rabat vendredi suite à une plainte de Khalid Ait Taleb. Dans une vidéo, la bloggeuse avait accusé le ministre de la Santé d’avoir acquis des tests du covid-19 et du matériel médical « sans appels d’offres », ce qui a poussé Ait Taleb à intenter une action en justice pour « insultes et diffamation ».

« J’ai été entendue par la police de Rabat suite aux accusations que j’ai adressées au ministre de la Santé. J’ai assuré aux autorités que depuis avril, plusieurs médias pointent du doigt Khalid Ait Taleb concernant l’acquisition des tests et du matériel sans appels d’offre et à des prix excessifs », a écrit Mayssa Salama sur sa page Facebook.

Et d’ajouter : « Lorsque j’ai publié cette vidéo, lui demandant de répondre aux médias et à certains parlementaires qui voulaient des explications à ce sujet, Ait Taleb, au lieu de se justifier, a décidé de porter plainte contre moi ».

Rappelons que jeudi dernier, à Rabat, le ministre de la Santé avait livré des explications devant la commission des secteurs sociaux à la Chambre des représentants. « Un total de 247 marchés ont été conclus avec plus de 98 entreprises, pour un montant total de 1,9 MMDH de l’enveloppe allouée au ministère de la Santé au titre du Fonds spécial dédié à la gestion de la pandémie de Covid-19 », a déclaré Khalid Ait Taleb. Il a par ailleurs souligné que le ministère a pu, « grâce au processus de négociation avec les entreprises », acquérir du matériel et équipements à un coût inférieur au coût estimé, puisque 83% de ces marchés ont permis d’économiser 20% du coût, faisant remarquer que ces marchés ont été conclus en vertu du décret n° 2.12.349 du 20 mars 2020, ainsi que le décret 2.20.270 (16 mars 2020), et que l’acquisition de matériel médical et biomédical, des moyens de protection individuelle et de médicaments a été gérée conformément aux phases de mise en œuvre des marchés négociables.

S’agissant du marché d’acquisition de tests de dépistage sérologique, le ministre a expliqué qu’afin de suivre le rythme des efforts de dépistage et de suivi épidémiologique, le ministère a reçu au cours du mois d’avril 2020, deux offres de deux grandes entreprises disposant de cette analyse sérologique, soulignant que, dans ce cadre, une commission s’est penché sur les dossiers techniques des deux entreprises et les certificats de conformité aux normes internationales adoptées au Maroc et que c’est à la lumière de leurs résultats que la meilleure offre a été choisie d’un point de vue technique. Dont acte.

N.M.

Articles similaires

Suggestions d’articles

Météo: le temps prévu ce mardi au Maroc

Les prévisions météorologiques pour la journée du mardi 20 octobre 2020, établies par la Direction générale de la météorologie.