Rabat: la brigade antigang a encore frappé

Les éléments de la Brigade antigang relevant de la préfecture de police de Rabat ont interpellé, mardi, six individus, dont une femme et un mineur de 17 ans, pour leur implication présumée dans une affaire de confection et commercialisation et masques de protection ne répondant pas aux normes sanitaires exigées.

Les mis en cause ont été interpellés au niveau de la médina de Rabat en flagrant délit de possession et commercialisation de masques de protection industrialisés sans autorisation et ne répondant pas aux normes en vigueur dans le domaine médical et paramédical, indique un communiqué de la DGSN, faisant savoir que les perquisitions effectuées dans le cadre de cette affaire ont permis la saisie de 548 faux masques de protection et de trois machines à coudre.

Le suspect mineur a été placé sous contrôle alors que les autres prévenus ont été placés en garde à vue à la disposition de l’enquête menée sous la supervision du parquet compétent, en vue d’élucider les tenants et aboutissants de cette affaire et déterminer l’ensemble des actes criminels qui leur sont reprochés, conclut le communiqué.

M.S. (avec MAP)


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco


Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page