Rabat: une infirmière tabassée au CHU Ibn Sina

Une infirmière des urgences du CHU Ibn Sina à Rabat a été victime, le 26 février, d’une violente agression. L’accompagnateur d’un patient a asséné un coup de poing à la victime au niveau du visage, la blessant au nez et aux dents, pour avoir, selon lui, trop attendu. Cette dernière était occupée à soigner quelques cas du côté de la salle des asthmatiques.

L’infirmière a été immédiatement transférée au centre d’orthodontie de Madinat Al Irfane et a reçu les soins nécessaires pour stopper l’hémorragie. Cette agression a d’ailleurs suscité la colère et l’indignation du staff médical et des témoins oculaires.

Suite à l’incident, l’UMT a sorti un communiqué pour soutenir l’infirmière agressée et dénoncer ce genre d’agressions au CHU de Rabat, devenues de plus en plus fréquentes. Dans une déclaration à nos confrères du Huffpost Maroc, Taoufik Rahmoun, membre du bureau local syndical de l’UMT, n’a pas hésité à tacler l’établissement, pointant du doigt la direction qui, selon lui, ne protège pas son personnel.

Pour sa part, le directeur du CHU, Pr. Abdelkader Errougani, a assuré au Huff que des agents de sécurité ont été recrutés, mais n’ont pas le droit d’intervenir dans ce genre de cas, au risque d’être mêlés à des problèmes avec la justice. Il a également précisé que les dix hôpitaux du CHU seront prochainement dotés d’un système de surveillance par caméra.

S.L.

 

Articles similaires

Suggestions d’articles

Covid-19: nouveaux cas, guérisons, morts…les derniers chiffres du ministère

Voici les principaux points de la déclaration donnée, vendredi, par le coordonnateur du Centre national des opérations d’urgence de santé publique au ministère de la Santé, Mouad Mrabet, sur la situation épidémiologique du coronavirus au Maroc en 24H.