Rabat: incivisme, saleté et je-m’en-foutisme au quartier de l’Océan

C’est devenu une sale habitude, ancrée dans l’esprit malsain de certains riverains du quartier Al Mohit (l’Océan) de la capitale: transformer avenues et rues en poubelles nauséabondes à ciel ouvert.

Ainsi, en plein milieu de la chaussée de la belle avenue Abdelkrim Khattabi, on constate ponctuellement un amas de détritus faisant office de « rond-point ». Un peu plus loin, rue Ankara, même spectacle désolant, incivique et insalubre. Et même si certains riverains ont eu beau mettre un panneau « Interdit de jeter les ordures », rien n’y fait!

ordures

Dimanche 20 août, les pauvres éboueurs se sont évertués à ramasser ces déchets et autres détritus ménagers en se plaignant de l’irresponsabilité des auteurs de ces actes inciviques quotidiens.

poubelle

Rappelons qu’un ambitieux programme intégré de développement de la ville (2014-2018) intitulé « Rabat, ville lumière, capitale de la culture », dont le budget est de 9,42 milliards de dirhams avait été lancé.

L’année 2018 frappe à nos portes et la ville lumière est toujours plongée dans l’obscurité. Les citoyens de l’Océan, ainsi que de ceux d’autres quartiers de Rabat, sont dans l’incivisme et la saleté.

Larbi Alaoui

orduress

 




Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page