Rabat: Bourita reçoit son homologue singapourien

Le ministre singapourien des Affaires étrangères, Vivian Balakrishnan, a salué, ce lundi à Rabat, les efforts « sérieux et crédibles » du Maroc dans le cadre du plan d’autonomie pour la résolution du conflit autour du Sahara marocain.

Lors d’un point de presse conjoint avec le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains Résidant à l’étranger, Nasser Bourita, à l’issue de leurs entretiens, le chef de la diplomatie singapourienne a salué les efforts « sérieux et crédibles » déployés par le Maroc, dans le cadre de son plan d’autonomie, pour la résolution du conflit autour du Sahara marocain et la garantie de la paix et de la sécurité dans la région.

« Nous adhérons aux principes des Nations Unies et des résolutions onusiennes » concernant le dossier du Sahara marocain, notamment la résolution 2602, a-t-il affirmé, saluant, dans ce cadre, les efforts de l’Envoyé Personnel du Secrétaire Général de l’ONU pour le Sahara marocain, Staffan de Mistura.

Dans ce sens, le ministre singapourien a appelé toutes les parties concernées à œuvrer pour le maintien de la paix, en toute transparence afin de mettre un terme à ce conflit qui n’a que trop duré.

Par ailleurs, Nasser Bourita et son homologue singapourien ont signé un mémorandum d’entente relatif à la coopération sous l’article 6 de l’Accord de Paris, ainsi qu’une lettre d’intention entre les ministères des Affaires étrangères des deux pays.

A travers ce mémorandum d’entente, les deux parties ont exprimé leur intention de collaborer dans le domaine crédit-carbone dans le cadre de l’Article 6, paragraphe 2, de l’Accord de Paris, et de promouvoir le développement durable et l’intégrité environnementale.

La coopération entre le Maroc et Singapour, en vertu de ce mémorandum, inclura, entre autres, l’échange d’informations, de savoirs, des meilleures pratiques et expériences en crédit-carbone tels que les cadres réglementaires nationaux et les politiques de gestion et de développement des activités et ressources d’atténuation des gaz à effet de serre.

En ce qui concerne la lettre d’intention, les deux ministres ont exprimé leur volonté de promouvoir la coopération entre leurs pays dans le domaine du renforcement des capacités et de l’assistance technique.

Ils ont également fait part de leur intention de poursuivre les discussions dans la perspective de conclure un mémorandum d’entente afin de fournir des services techniques dans les domaines convenus d’un commun accord au profit des pays africains.

MA




Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page